lundi 12 septembre 2016

{Grossesse #4} Le yoga prénatal et moi.





Depuis mon passage à San Francisco j’aime le yoga, je pratique assez régulièrement. Je me suis toujours dit ‘enceinte je ferais du yoga’. Bon les 3 premiers mois autant oublier, j’étais trop fatiguée pour penser à une activité sportive, et j’ai pas mal voyagé. Et puis quand la forme est revenue j’ai voulu faire du yoga. Mais ici les profs sont assez stricts, si tu es enceinte tu fais du yoga pour femme enceinte et puis c’est tout. Contrairement aux USA ou il y avait des femmes enceintes au cours de yoga mais elles adaptaient les mouvements avec l’aide de la prof. Bref, j’ai dû trouve un cours de yoga pour femme enceinte ou yoga prénatal. Mais bon je me disais que ça serait sympa d’avoir des cours bien adaptés et d’avoir des ventres arrondis autour de moi. Donc me voilà inscrite pour un bloc de 8 semaines. 


Mon cours dure 2h le samedi matin, je trouve ça parfait, je suis motivé pour bouger ce corps qui change. Premier cours la prof, qui est adorable nous explique que ce n’est pas un yoga très actif, mais plus pour libérer des douleurs du a la grossesse et préparer à l’accouchement. Là il faut imaginer dans ma tête c’est comme un souffle au fromage qui redescend et qui ne ressemble plus à rien. Faut bien le dire à ce moment-là je suis assez déçu. Je ne suis pas là pour parler accouchement, allaitement ou le reste, je veux juste maintenir un peu de tonicité dans ce corps qui change ! 
Mais bon le premier cours se passe, on bouge quand même un peu, et puis on parle aussi des désagréments et maux de grossesse. Dans un sens ça fait du bien d’entendre d’autres femmes enceintes parler et se plaindre des mêmes choses. S’apercevoir que l’on n’est pas seule dans ses inquiétudes ça fait du bien. Oui cette douleur ligamentaire on a toutes flippée au début, oui être pliée en deux quand on éternue ça arrive. Ce n’est pas dans nos têtes, c’est des vraies douleurs, mais tout à fait normal. Se demander si notre ventre est trop gros ou trop petit. Mais aussi trouver des femmes qui comme moi vont accoucher aux alentours de Noël. Ou qui comme moi ne sont pas d’ici. Je dirais que ça soulage de se sentir moins unique.


A la moitié du parcours de ces séances je me rends compte que ce moment me fait du bien en tant que femme enceinte. On peut parler librement de plein de chose. Donc voilà je n’ai pas forcement physiquement ce que j’attendais mais par contre j’ai découvert un autre aspect qui me fait du bien. Être dans une sorte de communauté et partager son expérience.  Après il y a toujours des conversations qui ne sont pas pour moi genre l’accouchement a la maison, les couches lavables... mais c’est bien d’entendre aussi les projets des autres. Aussi il y a des femmes à ce cours qui ont déjà eu des enfants et qui donc ont des expériences et des conseils concrets. Et physiquement finalement aussi j’apprends pas mal de chose pour soulager la douleur et je me dis que ça pourra me servir.


Moi allant a mon premier cours de yoga


Donc je dirais que c’est quelque chose que je recommande si comme moi vous n’avez pas de copine enceinte dans votre entourage. Que vous vous posez des questions. Ou tout simplement que vous avez besoin d’un temps rien que pour vous ‘enceinte’.

2 commentaires:

  1. J'imagine qu'en effet ca fait du bien de pouvoir se retrouver entre femmes enceintes et partager vos experiences... J'allais dire, 2h c'est long finalement non?

    RépondreSupprimer
  2. h c'est pas si long quand tu fais du yoga en meme temps, je dirais que c'est 1h sportive et 30min avant et 30min apres de discussion!

    RépondreSupprimer

Et vous vous aimez?

Et Las Vegas...

Je voulais vous faire un article de retour sur le blog avec nos voyage a Las Vegas pour que Vicky rencontre sa famille. Pour partager nos...