lundi 29 août 2016

Elle...



Elle c’était Jeanine, enfin elle était née Lucie, mais personne ne l’appelait comme ça. Elle c'est celle qui m'a appris a nager, celle qui prenait le relais quand mes parents travaillaient. Elle c'est aussi celle qui mesurait 1m54 et demi et qui tenait a son demi centimètre. Elle c’était la jolie petite jeune femme blonde de 16ans qui avait rencontrer mon grand-père dans un hôpital militaire. Elle c'est celle qui m'apprenait des chansons et comptines sur le chemin de l’école. Celle qui était la maman de ma maman. Celle qui rêvait de devenir arrière grand-mère depuis longtemps, elle est partie en ayant touche mon bidon et sut que c’était une arrière petite-fille. Celle qui me faisait faire mes devoirs sur la grande table de son salon. Celle qui me tricotait des gilets roses en laine douce. Celle qui m'amenait, tous les mercredi, en centre ville avec elle quand elle allait chez sa coiffeuse place Saint-Georges, et cela depuis mes premières sorties dans mon couffin. Et qui m'achetait un pain au lait. Celle qui était fière de ses 3 petits-enfants. Celle qui cuisinait si bien et qui faisait un gâteau renversé a l'ananas parfait. Celle dont j'ai le livre de recette, les aiguilles a tricoter et les lunettes de soleil. Celle qui avait sa meilleure amie au bout de la rue, chez qui on passait après l’école. Celle qui me surveillait lors des mes longues heures dans sa piscine en lisant Paris Match avec en fond sonore les grosses têtes a la radio. Celle qui avait perdu sa famille trop jeune. Celle qui aimait son bel italien plus que tout. Celle qui a fait deux filles si différentes et pourtant si semblables. Celle qui faisait des longueurs interminables dans la piscine le soir avant d'aller se coucher a 80 ans passé. Celle qui avait toujours un brushing impeccable, du blush et du parfum même pour aller chercher une baguette de pain. Elle c’était aussi la grand-mère en leggings et basket qui m'attendait a l’arrêt du bus mon premier jour de collège. Elle c'est celle qui était la quand il le fallait. Elle c'est celle qui n'avait pas un caractère toujours facile. Elle c’était ma bonne-maman ou Bom pour moi. Et elle c'est celle qui est parti rejoindre son bel Italien il y a 10jours et nous manque.

8 commentaires:

  1. tu as tres bien saisi tous les aspects de ta bom et de ma maman cherie oui elle a ete rejoindre son bel italien .. merci axelle

    RépondreSupprimer
  2. :( bel article qui rend merveilleusement bien hommage à ta grand-mère.
    Les mamies font parties de nos vies pendant quelques instants et sont à toujours dans notre cœur.
    Bon courage et plein de bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton message. Elle fera toujours partie de moi c'est sure!

      Supprimer
  3. ♥ Je pense fort à toi
    Ma grand-mère est hospitalisée et j'ai bien peur de vivre la même situation que toi dans les prochains jours!
    En tout cas ton texte est très beau et lui rend hommage!
    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'espere que toi aussi tu garderas des souvenirs de ta grand-mere. Je suis desole que tu vives cette situation aussi.

      Supprimer
  4. Anonyme7.9.16

    Axou bel hommage pour ta bonne maman et un grand merci pour sa copine .Je

    suis très émue Bisous Bisous Chris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta maman etait un peu comme une autre grand-mere pour moi. Elle fait aussi parti de mes souvenirs.

      Supprimer

Et vous vous aimez?

Et Je Suis cette Maman qui a Repris le Travail... Et Qui se Bat Contre les Abrutis...

Depuis la semaine dernière les cerisiers, pruniers et autres ont commencés a fleurir et moi j'ai repris le travail. Le rapport? Aucun. ...