lundi 9 novembre 2015

Parfois le bonheur....


Parfois le bonheur est dépendant de choses que l'on ne maîtrise pas. On ne s’aperçoit pas toujours des tenants et des aboutissants. Nous avons vécu pendant 15mois a Glasgow. Et aussi bien mon américain que moi, nous ne nous sommes jamais vraiment senti bien la-bas. Sans vraiment se le dire, car on avait pas envie de se plaindre. Je pense que je n'ai même pas vraiment fait l'effort de m’intégrer a la ville. On n’était pas malheureux non plus, mais pas vraiment heureux. Pas dans notre couple, mais dans notre vie extérieure. La ville était sympa, mais elle manque de caractère comparé aux villes ou nous avons habité tous les deux. On a jamais retrouvé notre style de vie, ou les choses qui nous plaisent. Notre arrivée a Édimbourg, a eu l'effet d'une bouffée d’oxygène. 
J'ai l'impression de vivre dans une ville plus ouverte, car sûrement plus internationale, avec plus de caractère. Malgré la pluie incessante depuis notre arrivée, je suis heureuse. 


 Et puis hier soir nous avons eu confirmation des bonnes ondes de la ville. Pour célébrer le nouveau travail de mon américain (YEAH! Champagne et Cotillons), nous avons décidé d'aller boire un verre. Et en marchant nous avons croisé la route du "The Dome", endroit luxueux et merveilleux qui venait de déployer ses illuminations de Noël. Nous sommes donc rentré pour célébrer avec un verre de bulles. Nous avons rencontré un couple d'anglais au bar et nous avons parle de philosophie, voyages et science pendant 1h30. Puis après cette conversation, nous sommes allé manger en amoureux au restaurant Italien de Jamie Oliver ( #fanabsolu). C'est durant ce repas que nous nous sommes aperçu a quel point ce changement de ville nous faisais du bien. 



Parfois le bonheur dépend peut-être juste de la ville. Ou bien de la façon dont on se sent dans un environnement donné. C'est très bizarre quand même comme sentiment. Non?!

P.S: Oui j'ai un truc avec les levés de soleil depuis notre nouvel appart.  

8 commentaires:

  1. Parfois le bonheur ça ne tient pas à grand chose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste des petites choses finalement mais si importantes.

      Supprimer
  2. J'adore le resto italien de Jamie... dès qu'on traverse la Manche, on y dîne :) bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va falloir qu'on y retourne pour tester plus de trucs!

      Supprimer
  3. Cela ne me paraît pas étrange du tout : après être tombée amoureuse d’Édimbourg l'année dernière, j'ai voulu retourner en Écosse cette année ; heureusement qu'on avait prévu d'aller sur l'île de Skye ensuite parce que Glasgow seule aurait fait retomber mon enthousiasme comme un gros soufflé raté. La ville m'a semblée triste…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La ville de Glasgow n'est pas forcement triste mais tellement moins interessante de mon point de vue en comparaison.

      Supprimer
  4. Ahhhh t'as ete mange chex Jamie. Avec Big nous avions teste celui d'Oxford, ou je vivais: succulent.
    Et y a pas de mal avec les levés de soleil; c'est magnifique.
    Pour les villes, je te comprends. Je n'ai jamais aime Reading, malgré tout ce que l'on peut y faire après le taf, mais ai toujours adore Oxford!
    Belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparement les restos de Jamie ne sont jamais une deception d'apres ce que j'entends. Un jour faudra que j'aille visiter Oxford

      Supprimer

Et vous vous aimez?

Et Je Suis cette Maman qui a Repris le Travail... Et Qui se Bat Contre les Abrutis...

Depuis la semaine dernière les cerisiers, pruniers et autres ont commencés a fleurir et moi j'ai repris le travail. Le rapport? Aucun. ...